PHOENIX - 30 SECONDS TO MARS

FORUM FRANCAIS DE 30 SECONDS TO MARS
 
FAQAccueilCalendrierRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Juliettaaaaa

avatar

Féminin Messages : 1784
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Humeur : Je déteste que l'on essaie de me faire passer pour une conne...J'y arrive très bien toute seule! :)

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Jeu 30 Mai 2013 - 13:41

Citation :
Up in the Air, meanwhile, seems uncertain whether it wants to be an emo-rock stadium-filler or a Christina Aguilera-esque floor-filler, and is horribly, irredeemably, overwrought.

Citation :
If you’re going to make a good concept album you have to have something to say, but Love Lust Faith & Dreams has nothing to say and an awkward way of saying it. The musical equivalent of a straight-to-video dud.

Roh la vache, il fait encore un peu mal aux dents celui-là Rire2
Mais je ne peux pas m'empêcher de me dire que c'est malheureusement mérité... Unsure
Revenir en haut Aller en bas
audrey
Chroniqueuse en Chef de l'info Phoenixienne
avatar

Féminin Messages : 7154
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 35
Localisation : Là où le vent me porte

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Jeu 30 Mai 2013 - 14:15

Encore une autre, plus positive celle-là :

Citation :
Chronique : Thirty Seconds to Mars - "LOVE LUST FAITH + DREAMS"

Ni fan, ni grand connaisseur du groupe de Jared Leto, je me lance dans la chronique de ce nouvel album de Thirty Seconds to Mars. Je dois avouer être intrigué par le personnage et toute l'armée de fans qu'il a réussi à fédérer au fil des ans, faisant de son groupe une véritable machine taillée pour les festivals, alors qu'au début on pouvait le cataloguer comme un nouvelle pièce de la scène rock alternative, voire pour les plus mesquins comme la lubie d'un acteur se prenant pour un chanteur de rock. Mégalomane pour certains (le single "Up In The Air" a été envoyé dans l'espace à sa sortie), véritable dieu vivant pour d'autres, le chanteur est le maître à penser et le principal artisan du succès de ce projet musical à l'esthétique très travaillée et très référencée. C'est donc avec dans la tête quelques titres de la formation comme "A Beautiful Lie", "From Yesterday" ou encore "Kings and Queens", que je m'attaque à l'écoute et la critique de cette nouvelle galette intitulée "LOVE LUST FAITH + DREAMS".

Le disque est composé de quatre segments comme l'indique son titre. LOVE démarre avec "Birth" et ses trompettes inquiétantes. Le morceau n'est qu'une introduction au disque et les hostilités démarrent vraiment avec "Conquistador". Le titre, bien rock, est efficace avec ses choeurs ("We will, we will, we will rise again") entêtants et ses "oh oh oh oh", marque de fabrique de la bande à Leto. Pas le temps de souffler que LUST s'ouvre avec le single "Up in the Air", dévoilé il y a un moment déjà. Ce morceau est le parfait exemple de la direction musicale prise par le groupe : des sonorités plus électroniques et moins de guitares. Certains fans aiment, d'autres non. Ce nouveau disque divise et l'évolution du trio à chaque album a au moins le mérite d'exister. De nouveau des "oh oh oh oh", on s'en lasserait presque. Cette chanson, tout comme "Conquistador" n'en demeure pas moins efficace. "City of Angels" et son intro à la Angels & Airwaves débarque : le morceau paraît un peu long et on s'ennuie rapidement. "The Race" propose une nouvelle fois ce côté électro et ces claviers, avec un peu plus de guitares en fin de titre, pour une fin assez puissante.

L'instrumental "Pyres of Varanasi", avec quelque choeurs d'un chanteur indien rencontré par Jared Leto lors d'un voyage, sert de transition avant d'attaquer FAITH. "Bright Lights" est une ballade plutôt sympathique, portée encore une fois par des choeurs. On sent un peu une perte de rythme dans le disque. "Do or Die" et son électro à outrance est plutôt raté. "Convergence" n'est qu'un nouvelle transition au xylophone. On arrive au dernier volet, DREAMS. "Northern Lights" laisse un peu sceptique. "Depuis le début" est en revanche surprenant : introduction à la guitare acoustique, passage électronique puis clôture sur "Le lac des cygnes" façon boite à musique. Que dire de cet album au final ? Surprenant, décevant par certains aspects, osé, satisfaisant pour quelques titres et symptomatique d'un groupe qui évolue, avec le risque de perdre des fans de la première heure en route, mais d'en gagner de nouveaux au passage. Il sera intéressant de voir où Jared Leto compte emmener Thirty Seconds to Mars à l'avenir. Certainement encore là où on ne l'attend pas. Son groupe devrait continuer de diviser et de fasciner de longues années encore...


Tracklist

1. Birth
2. Conquistador
3. Up in the Air
4. City of Angels
5. The Race
6. End of All Days
7. Pyres of Varanasi
8. Bright Lights
9. Do or Die
10. Convergence
11. Northern Lights
12. Depuis le début


La sélection de Rock'N'Live

"Conquistador", "Up in the Air", "Pyres of Varanasi", "Bright Lights" et "Depuis le début".

Source, dans mes alertes Google
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/AudreyM_B
Pitchouill
Biologeek GAZELLE de SHANNON
avatar

Féminin Messages : 13082
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 27
Localisation : Allemagne

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Jeu 30 Mai 2013 - 15:57

Citation :
"City of Angels" et son intro à la Angels & Airwaves débarque : le morceau paraît un peu long et on s'ennuie rapidement.

Ah ben tiens Rire1

La chronique que tu viens de poster audray est effectivement un peu plus positive mais le ton reste un peu blasé quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Buddhafornat

avatar

Féminin Messages : 297
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Ven 31 Mai 2013 - 2:14

J'ai trouvé celle ci sur music story plutôt mitigée à tendance négative:



Citation :
. Chronique de Love Lust Faith + Dreams

Fort du succès commercial obtenu par le troisième opus produit par Flood, This Is War en 2009, le triumvirat américain conduit par Jared Leto s'embarquait dans la plus longue tournée jamais c*nçue, homologuée par le Livre Guinness des records pour ses trois cent neuf concerts d'affilée.

Au retour, la brouille avec la maison-mère EMI oubliée, le groupe de Jared Leto se remettait à l'ouvrage avec le producteur Steve Lillywhite pour conduire ce nouvel album au concept alambiqué, livré sous conditionnement Damien Hirst. Le rock tendance metal des premiers jours a peu à peu laisser place à une suite de morceaux tentaculaires, taillés pour les stades, à l'image du premier extrait « Up in the Air », envoyé dans l'espace avant d'avoir atterri sur disque. D'autres titres du même acabit, gorgés de synthés plutôt laids et de mélodies plates, peuplent les espaces autrefois réservés aux riffs de guitare tranchants de Tomo Milicevic.

Ainsi défilent une suite d'hymnes à reprendre en choeur, même si quelquefois interchangeables entre « Conquistador », « The Race » ou « End of All Days », interrompus par des parenthèses narratives pour soutenir le concept en mouvement de l'amour à la luxure et de la foi aux rêves. À défaut d'être l'album le plus abouti du trio, Love Lust Faith + Dreams révélera ses charmes en public où un public francophile pourra entonner « Depuis le début » et les autres refrains anxiogènes lancés par un Jared Leto entre envolées lyriques et murmures plaintifs.
Loïc Picaud


Et celle ci sur le Spirit of metal Webzine qui pour le coup est beaucoup plus positive ( j'ai lu en diagonale mais ça à l'air d'être une ode à LLF+D et au groupe en général ça change!!!)


Citation :
. Love Lust Faith + Dreams [...] dévoile une nouvelle alternative du groupe des frères Leto

Find the Argus Apocraphex. Une nouvelle fois au centre du mystère, au centre de l’énigme et de ce gigantesque concept que confectionne et agrémente Jared Leto depuis plusieurs années désormais. Livre ancien ? Ouvrage mystique ? Création de son esprit ? Génial opération marketing alimentée constamment ? Défi spirituel ?
Difficile de savoir ce qui et ce qu’est réellement cette devise, ces quelques mots, cette quête initiatique que l’on retrouve depuis le premier opus éponyme de 30 Seconds to Mars, patronyme qui serait lui-même tiré du fameux manuscrit.

Il n’apparait désormais plus dans le livret, mais dans le corps même du boitier, comme pour ne pas l’oublier et souligner suffisamment le message pour qu’il devienne plus important même que le concept individuel de la création du moment. De "Love Lust Faith + Dreams".
Chaque album proposé par la fratrie Leto est excessivement différente de la livraison précédente. "A Beautiful Lie" était commercial et rock, à l’inverse de son prédécesseur, glacial et expérimental, puisant dans la musique industrielle une inspiration cosmique et spatiale pour créer une des entités les plus exceptionnelles de la dernière décennie, à la fois intrigante et malsaine, créative et unique.
Pour faire suite au gigantesque succès commercial du second album, Jared et Shannon Leto livrèrent un "This Is War" différent, à la fois plus intimiste et taillé pour la scène, doté d’une dimension plus progressive et nettement plus ambitieuse autant d’un point de vue sonore que musical. Jared arrête alors toutes ses activités cinématographiques (ces derniers films étant le génial Mr Nobody et Chapter 27) pour réaliser l’une des plus grandes tournées de l’histoire, à savoir 307 dates sans interruptions ainsi qu’une place dans le Guinness Book des records à la clé.

Le trio, décidé à battre le fer tant qu’il est chaud, ne s’arrête donc pas et repart directement en studio pour un quatrième opus, toujours aussi conceptuel, intitulé "Love Lust Faith + Dreams". Clairement spirituel dans l’approche des textes et de l’artwork (créé par l’artiste Damien Hirst), Jared semble s’être inspiré du bouddhisme et d’une grande force paisible pour composer l’album le plus introverti et minimaliste de sa carrière (il est encore crédité de l’ensemble des compositions, hormis un intermède musical écrit par son frère).
Minimaliste car les guitares ne sont désormais plus que des fantômes lointains n’apparaissant qu’en de fugaces instants, car les cris déchirés de Jared se font de plus en plus rares, préférant un chant calme, studieux et très posé, voir susurré. Électronique également, car les boucles electro deviennent la base de la plupart des compositions, volontairement accessibles et beaucoup plus lumineuses que les effets nihilistes qui animaient le premier disque. Les plus négatifs diront que le groupe s’est vendu…pourtant, certaines compositions démontrent toujours une ambition cinématographique démesurée…et laissent sous-entendre que le groupe n’a pas fini sa mue.

"Birth", dès le début, le démontre avec ses cordes et surtout cette ambiance de cirque, intrigante et perplexe, sur laquelle Jared pose une voix toujours aussi sublime, paisible et maitrisée. L’ensemble monte doucement en puissance, des chœurs entonnent un rythme lointain et un premier rythme électronique se pose sur la mélodie symphonique dans une atmosphère grandiloquente. "Conquistador", suite logique et premier véritable titre, se montre immédiatement plus virulent et fait illusion de l’image rock du groupe. Tomo Milicevic s’y montre plus présent pendant que Jared pose une mélodie vocale assez aigue, se targuant même de quelques envolées quasi hurlées du plus bel effet. La rythmique de batterie joue la simplicité et la sobriété pour un impact qui prendra clairement son envol en live, avant un break justement composé pour la scène, avec descentes de toms, chant orageux (quel plaisir de l’entendre dans ce timbre beaucoup plus agressif qu’il maitrise si bien) et surtout des chœurs que se feront un plaisir de reprendre les stades. "Up in the Air" poursuit en posant justement les bases de l’album à venir.
Petit élément de précision, les quatre mots composant le titre de l’album se retrouvent en ouverture de certains morceaux, dans des langues différentes, à l’instar du clip d’"Up in the Air". On peut également voir dans le livret que chaque titre contient ces certains de ces éléments précis. Ce premier single justement, très pop dans l’âme, remplaçant les riffs par des boucles purement électroniques ainsi que la puissance naturelle de Shannon par une boite à rythme. Une fois de plus, c’est le chant unique, suave et si émotionnelle de Jared qui fait vivre le titre, d’un refrain que l’on pourrait croire mièvre mais qui se veut si efficace, à un break impérial (évoquant celui de "Kings and Queens") pour finir sur une partie bien plus intense, délivrant une fois de plus des parties vocales plus agressives s’envolant dans les airs (qui, précisons-le, ont véritablement finis dans l’espace puisque le single a été envoyé dans l’espace via la NASA).

Mais voilà, ces deux morceaux offrent un trompe l’œil de ce que ne sera pas l’album puisque "City of Angels", "End of All Days", "Bright Lights" ou "Do or Die" dévoileront des titres bien plus dépouillés, sobres, se parant uniquement de la voix de Jared et de quelques notes de piano, voire d’envolées de claviers. A la fois plus accessible mais pourtant déroutant tant il n’est pas directement accrocheur (et donc plus faiblement commercial pour une cible mainstream), "Love Lust Faith + Dreams" nécessitent un certain nombre d’écoutes avant de le comprendre. "Pyres of Varasani" (ville d’Inde considéré comme la ville la plus ancienne du monde ainsi que l’origine du bouddhisme) coupe l’opus en son centre, là aussi, dans une ambiance beaucoup plus cinématographique, apportant un véritable chant hindous et surtout une vision grandiose pas très éloigné d’un Hans Zimmer (la fin évoquant tellement la BO d’"Inception" qu’on attendrait presque "Mombassa"). Pourtant, l’explosion attendue n’intervient jamais puisque c’est "Bright Lights" qui en découle, l’une des compositions les plus intimes du disque. Ouverture sur une mélodie pop très dispensable pour enchainer sur un titre où Jared se retrouve seul. Seul avec sa voix, seul avec un texte magnifique et plein de solitude, une émotion palpable et à fleur de peau. Quelques notes électroniques se fondent dans le spectre sonore, très en retrait. Il en va de même sur un "End of All Days" rappelant un "Hurricane" bien moins torturé, autour d’un piano et du chant quasi prophétique de Jared. Quelques notes, dans les gammes graves, permettant au chanteur prodige de montrer toute la variété de son vibrato, d’un chant très bas à des envolées déchirantes et pleine de justesse. "Northern Lights" va même plus loin, presque drums n’bass osant marier les contraires, puisqu’il se mélange également aux notes de quatre-cordistes pour livrer l’une des compositions les plus réussies et innovantes, montrant que Jared est avant tout un pionnier des sonorités, cherchant à se renouveler et enfoncer quelques portes. Et encore une fois, quel refrain il nous livre, aussi entêtant que réussi harmoniquement…tout l’inverse de l’indigeste et franchement ridicule "Do or Die" dont la mélodie 80s semble plus appropriée à un tribute d’Abba.
On retiendra également le très puissant "The Race", probable prochain single de l’album. Refrain toujours très réussi, guitares absentes (hormis sur le break) et mélodie électronique des plus riches, multipliant les nuances et démontrant avec brio que l’électronique, utilisé à bon escient, peut parfois être une source de richesse.

"Depuis le Début". Nouveau clin d’œil français après les mots dans la langue de Molière de "Night of the Hunter". C’est aujourd’hui ce titre qui clôture le disque, à la guitare acoustique et aux accents cosmiques retrouvant, l’espace d’un instant, l’ombre spatial des débuts du groupe. L’âme de cette époque ne serait-elle pas complètement évanouie ? Cette dimension symphonique serait-elle la porte vers le futur du combo ? Peut-être…
Néanmoins, ce quatrième opus reste une semi-déception dans le sens où il se montre moins marquant et original que son prédécesseur ou simplement efficace que "A Beautiful Lie". Cependant, il dévoile une nouvelle alternative du groupe des frères Leto, une vision très moderne et décharnée, qui aura surement plus de difficultés à trouver son public. Un public qui, plus que jamais, se mettra en quête de l’Argus Apocraphex pour comprendre les motivations d’un groupe résolument unique.
Revenir en haut Aller en bas
Pitchouill
Biologeek GAZELLE de SHANNON
avatar

Féminin Messages : 13082
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 27
Localisation : Allemagne

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Ven 31 Mai 2013 - 8:35

Citation :
(et donc plus faiblement commercial pour une cible mainstream)

On a pas du écouter le même album... Gne
Globalement la critique de "spirit of metal" me fait quand même pas mal rire... Vu le nom, je m'attends à un webzine de metal justement. Quand on sait qu'avec le premier album, ils se faisaient malmener par les fans de metal, je trouve ça un peu ironique qu'ils trouvent ce nouvel album fascinant^^
Quant aux longues phrases décrivant la magnifique voix de jared pleine de justesse, pardonnez moi, mais je passe mon tour à partir de cet album^^
Revenir en haut Aller en bas
Chrys
Médaille d'Or du Quizz Marsien 2011
avatar

Féminin Messages : 4121
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 45
Localisation : Toujours ailleurs

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Ven 31 Mai 2013 - 13:32

C'est pas bon signe, les critiques négatives me parlent plus que les critiques positives Rire1
surtout celle de Spirit of metal Webzine où je ne me retrouve pas du tout
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/chrystelled
Anyway

avatar

Féminin Messages : 846
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Ven 31 Mai 2013 - 17:21

Citation :
A la fois plus accessible mais pourtant déroutant tant il n’est pas directement accrocheur (et donc plus faiblement commercial pour une cible mainstream), "Love Lust Faith + Dreams" nécessitent un certain nombre d’écoutes avant de le comprendre.
*passons sur la faute d'orthographe Rolleyes*

Le souci, c'est que tu n'as pas forcément envie de l'écouter plusieurs fois...
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20356
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 43
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Mar 4 Juin 2013 - 9:44

30 Seconds To Mars – LOVE LUST FAITH + DREAMS par http://smallthings.fr
Citation :
Love Lust Faith + Dreams est le quatrième album du trio américain et quatrième tentative d’univers. Après deux premiers albums orientés rock, le troisième était résolument tourné vers un pop rock stadium et une hispterisation du son et du visuel voir même un aspect latex et freaks pour le côté faussement osé.
On joue la carte de l’univers référentiel, arty en oubliant un peu ses racines rock. Les hymnes parcouraient l’album mais il manquait de quelque chose. On passe encore à une nouvelle identité avec un album LOVE LUST FAITH + DREAMS qui est dans la lignée des derniers titres du groupe… ce qui n’était pas la meilleure des idées.
N’aimant absolument pas la tournure Hip-Pop Rock-Electro des titres comme Stranger, Hurricane, je vois d’un mauvais œil cet album. Le titre Up In The Air disponible depuis quelques semaines ne donnait pas envie de s’attarder plus que ça sur l’album. L’esthétique et l’univers choisis lorgnent vers la faune.. Plus ou moins douteux, la pochette de l’album et les visuels choisis pour la promo misant sur le zèbre ou le guépard étaient facilement acceptés par les fans. Vous comprenez c’est leur « monde, on ne peut pas comprendre » (dixit un fan sur Youtube).

Birth débute l’album avec des trompettes assez douces. Le chant de Jared est toujours aussi immersif et suave. La mise en condition musicale est toujours parfaite mais l’éxècution l’est moins. Le groupe serait surement parfait pour une BO de film à l’image des interludes Pyres Of Varanasi ou Convergence (petite perle cela dit)

Conquistador commence par un riff de guitare énergique, le refrain sera noyé dans des synthés assez malvenus. Le titre est plutôt dans une pop proche de OneRepublic avec des accents un peu plus rock. Une chanson qui pourra bien aller en setlist de concert tant on est devant une orgie instrumentale.
Up In The Air est le premier single de l’album. On commence avec des chants chers au groupe. Ensuite l’impression d ‘être dans une suite d’Hurricane ou de Night Of The Hunter, le genre de chansons rock electro qui ne passaient pas dans le dernier album, fait passer la chanson dans les semi-ratages. Le pré-refrain a quelques notes vraiment bonnes, l’ambiance est là mais ne tient pas. Le refrain propre n’est pas des plus recherchés. Le break à 3 minutes renvoie aux meilleurs moments de Closer To The Edge. En gros une chanson somme avec la sensation étrange d’écriture à la va-vite. Et 4 minutes 40 c’est long…

Avec City Of Angels, l’expérience electro continue. Entre deux ou trois sons Loop, Jared pose sa voix puissante. D’une douceur bienvenue, City Of Angels n’arrive cependant pas à s’astreindre du synthé qui pollue beaucoup l’album, syndrome qui avait bien gaché le LOVE part 2 d’Angels & Airwaves. Shannon Leto reste quand même maitre de ses percussions qui viennent souvent ponctuer les compositions.

Race débute avec des violons mais encore une fois des rythmiques électro s’ajoutent et Jared fait encore sa voix de lover. Dans This Is War on avait déjà Kings and Queens ou This Is War pour nous faire lever le poing et la voix avec des mélodies qui portent et qui nous font vraiment voyager. Pour l’instant, nous avons des chansons qui peinent à convaincre. Le miracle se produit pourtant à 2m30 où un gros riff vient arrêter la chanson en vol pendant trente secondes. L’espoir est là.

End Of All Days est d’une simplicité déconcertante. Un petit beat, un piano et un chant long et posé. Compo douce à l’ambiance palpable, elle arrive à imposer son style et son atmosphère.
Bright Lights commence très mal avec un synthé de malheur et la même voix de Jared qui se pose comme à chaque chanson. Trémolo, gémissement, lover voice est là. Finalement la chanson prend forme rapidement et s’impose d’elle-même. Encore une jolie douceur malgré des oh oh oh dispensables. Avec City Of Angels, Bright Lights est la seconde réussite formelle de l’album. Et enfin les lyrics parviennent au trip.

Do Or Die m’avait attiré à l’écoute de la preview et confirme la bonne impression. La mélodie rentre dans la tête immédiatement et l’aspect positif de la chanson marque facilement, on retrouve l’univers des meilleures compos du précédent album. Les Oh Oh oh et les synthés sont là mais il y a cette énergie communicative qui vient.

Nothern Lights, chanson laborieuse, a un faux rythme qui rend les 4 minutes assez longues. Les lyrics auraient mérité une partition plus travaillée. Depuis le Début termine l’album en trois actes. Une partie instru chantée, un électro tambour battant et une dernière façon boite à musique.

Cette dernière piste conclue un album identitaire mais aussi très éclectique. On sent beaucoup d’influence ou plutôt l’envie d’aller dans des contrées musicales différentes mais il reste à trouver une densité musicale. A peine 9 titres hors interludes et cette sensation, je le redis, de mettre du synthé dans des compos qui pourraient être des gros titres alternatifs. Jared est toujours parfait même quand il joue trop sur sa voix de lover. Le groupe évolue sans cesse, soit on adhère et on suit, soit on s’écarte doucement des autres voyageurs et on réécoute les titres un peu plus rock des précédents albums.

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20356
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 43
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Mar 4 Juin 2013 - 9:50

Chronique : Thirty Seconds to Mars - "LOVE LUST FAITH + DREAMS" @ http://rocknlive.blogspot.fr

Citation :
Ni fan, ni grand connaisseur du groupe de Jared Leto, je me lance dans la chronique de ce nouvel album de Thirty Seconds to Mars. Je dois avouer être intrigué par le personnage et toute l'armée de fans qu'il a réussi à fédérer au fil des ans, faisant de son groupe une véritable machine taillée pour les festivals, alors qu'au début on pouvait le cataloguer comme un nouvelle pièce de la scène rock alternative, voire pour les plus mesquins comme la lubie d'un acteur se prenant pour un chanteur de rock. Mégalomane pour certains (le single "Up In The Air" a été envoyé dans l'espace à sa sortie), véritable dieu vivant pour d'autres, le chanteur est le maître à penser et le principal artisan du succès de ce projet musical à l'esthétique très travaillée et très référencée. C'est donc avec dans la tête quelques titres de la formation comme "A Beautiful Lie", "From Yesterday" ou encore "Kings and Queens", que je m'attaque à l'écoute et la critique de cette nouvelle galette intitulée "LOVE LUST FAITH + DREAMS".

Le disque est composé de quatre segments comme l'indique son titre. LOVE démarre avec "Birth" et ses trompettes inquiétantes. Le morceau n'est qu'une introduction au disque et les hostilités démarrent vraiment avec "Conquistador". Le titre, bien rock, est efficace avec ses choeurs ("We will, we will, we will rise again") entêtants et ses "oh oh oh oh", marque de fabrique de la bande à Leto. Pas le temps de souffler que LUST s'ouvre avec le single "Up in the Air", dévoilé il y a un moment déjà. Ce morceau est le parfait exemple de la direction musicale prise par le groupe : des sonorités plus électroniques et moins de guitares. Certains fans aiment, d'autres non. Ce nouveau disque divise et l'évolution du trio à chaque album a au moins le mérite d'exister. De nouveau des "oh oh oh oh", on s'en lasserait presque. Cette chanson, tout comme "Conquistador" n'en demeure pas moins efficace. "City of Angels" et son intro à la Angels & Airwaves débarque : le morceau paraît un peu long et on s'ennuie rapidement. "The Race" propose une nouvelle fois ce côté électro et ces claviers, avec un peu plus de guitares en fin de titre, pour une fin assez puissante.

L'instrumental "Pyres of Varanasi", avec quelque choeurs d'un chanteur indien rencontré par Jared Leto lors d'un voyage, sert de transition avant d'attaquer FAITH. "Bright Lights" est une ballade plutôt sympathique, portée encore une fois par des choeurs. On sent un peu une perte de rythme dans le disque. "Do or Die" et son électro à outrance est plutôt raté. "Convergence" n'est qu'un nouvelle transition au xylophone. On arrive au dernier volet, DREAMS. "Northern Lights" laisse un peu sceptique. "Depuis le début" est en revanche surprenant : introduction à la guitare acoustique, passage électronique puis clôture sur "Le lac des cygnes" façon boite à musique. Que dire de cet album au final ? Surprenant, décevant par certains aspects, osé, satisfaisant pour quelques titres et symptomatique d'un groupe qui évolue, avec le risque de perdre des fans de la première heure en route, mais d'en gagner de nouveaux au passage. Il sera intéressant de voir où Jared Leto compte emmener Thirty Seconds to Mars à l'avenir. Certainement encore là où on ne l'attend pas. Son groupe devrait continuer de diviser et de fasciner de longues années encore...

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Juliettaaaaa

avatar

Féminin Messages : 1784
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Humeur : Je déteste que l'on essaie de me faire passer pour une conne...J'y arrive très bien toute seule! :)

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Mar 4 Juin 2013 - 9:53

Mary, je crois que le dernier article que tu as posté est déjà présent un peu plus haut (post d'audrey)! Clin d\'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20356
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 43
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Mar 4 Juin 2013 - 9:55

Citation :
DROIT DANS LE MILLE
Thirty Seconds to Mars - Love Lust Faith + Dreams


Après quatre ans de silence, la formation rock de Los Angeles est de retour avec un quatrième album marqué par l’expérimentation et les idées de grandeur du chanteur Jared Leto, qui occupe également le poste de producteur pour la toute première fois.

Sur cet encodé, chacun des 12 titres est bien écrit et vise droit dans le mille. Une série de hits parfaits pour s’époumoner durant les festivals et qui auraient tous fait de bons simples.

Bref, un album qui risque de figurer longtemps sur votre playlist, mais qui ne surpasse pas, toutefois, l’excellent This is War.

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20356
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 43
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Mar 4 Juin 2013 - 9:56

Juliettaaaaa a écrit:
Mary, je crois que le dernier article que tu as posté est déjà présent un peu plus haut (post d'audrey)! Clin d\'oeil

Oh c'est possible Caché ! J'étais en train de remonter toutes mes alertes google Caché !

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20356
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 43
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Mer 5 Juin 2013 - 8:58

Citation :

30 Seconds To Mars: Lust, Faith + Dreams
Par : Noucky


Après avoir maigri de façon inquiétante pour interpréter un travesti dans The Dallas Buyers Club, on a enfin vu réapparaître l’acteur Jared Leto en meilleure forme pour la promotion de Love, Lust, Faith + Dreams, le quatrième album de son groupe 30 Seconds to Mars. Évoqué avec la sortie de petit clip sur leur chaîne, le premier titre, Up in the Air donne tout de suite le ton. Après avoir contacté la NASA, le groupe a réussi à envoyer son album CD dans l’espace grâce à une petite fusée, afin que Up in the Air soit lancé depuis une station spatiale. Une façon de repousser les limites de la communication et d’inciter chacun à dépasser son propre potentiel !

C’est un tournant que prend le groupe. Un nouveau départ selon Jared Leto !
Moins rock, plus électro, expérimental et toujours autant participatif, puisque le groupe a de nouveau fait appel à ses fans pour servir de chœurs dans certains morceaux. C’est un album conceptuel aussi, puisqu’il est divisé en 4 parties énoncées dans le titre de l’album ; une voix de femme annonce chaque partie au début des chansons. Il y a pas mal de petits interludes musicaux d’une richesse émotionnelle incroyable. On retrouve des paroles énigmatiques que les fans s’attarderont à tenter d’interpréter (quand Jared s’amusera de nouveau à brouiller les pistes). Les mélodies sont à la fois mélancoliques et pleines d’espoirs, et la voix est à la fois puissante, suave et sensuelle : ce timbre vibrant qui donne la chair de poule et qui fait la particularité du chant de Jared. Les morceaux se succèdent, entre violence, enthousiasme, tendresse et énergie. On se laisse bercer, entraîner.

Alors certes, ceux qui ont aimé le rock alternatif du premier album, déroutant, un peu brutal et énervé, vont être déçus ou simplement surpris, parce qu’on est très loin du 30 Seconds To Mars de la première heure. Mais le sentiment qui reste à la fin de l’écoute est curieusement celui de l’espoir.

C’est un bel univers qu’à encore développé le charismatique chanteur de 30 Seconds To Mars. Même s’il confesse écrire plus par instinct dans une volonté de parler de la vie, il semblerait encore une fois que cet album donne lieu à un show exceptionnel où les échelons (ainsi s’appellent les fans du groupe) seront au centre. Jared va d’ailleurs réaliser un rêve en jouant le 9 juillet prochain sous la verrière du Grand Palais à Paris. Choix intéressant quand on sait que cet album est un hommage à l’Art sous toutes ses formes.

SOURCE --> http://www.justfocus.fr/art-en-culture/musique/actualites-musique/2013/05/presentation-de-lalbum-30-seconds-to-mars-lust-faith-dreams.html

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
audrey
Chroniqueuse en Chef de l'info Phoenixienne
avatar

Féminin Messages : 7154
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 35
Localisation : Là où le vent me porte

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Jeu 6 Juin 2013 - 13:41

Citation :
30 seconds to Mars

Depuis la sortie de son premier album en 2002, le trio américain 30 seconds to Mars, mené de main de maître par l’acteur Jared Leto, suscite des réactions démesurées tant de la part de ses fans (dévoués bien sûr) que de ses détracteurs, d’une virulence rare.

La situation ne devrait pas se calmer avec Love, Lust, Faith and Dreams, nouvelle réalisation qui voit le groupe s’enfoncer dans un trip pour le moins interpellant où les guitares sont de plus en plus rares, au contraire d’éléments électro et de passages instrumentaux grandiloquents. Si la marque de fabrique est toujours bien présente, cette nouvelle approche pourrait en rebuter plus d’un. ¦ P.B.

Virgin.

Alerte Google
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/AudreyM_B
Chrys
Médaille d'Or du Quizz Marsien 2011
avatar

Féminin Messages : 4121
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 45
Localisation : Toujours ailleurs

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Ven 4 Oct 2013 - 17:43

Article sur Virgin Radio

Citation :
04 Octobre 2013
30 Seconds to Mars : écoutez leur nouveau single
Après « Do or Die » et « Up in the Air », « End of All Days » est le nouveau single dévoilé par le groupe, extrait de son dernier album « Love Lust Faith + Dreams », sorti au mois de mai. Découvrez-le dès maintenant !

L'album « Love Lust Faith + Dreams » de Thirty Seconds to Mars ne s'étant écoulé qu'à 15.000 exemplaires en France, la maison de disque du groupe a décidé de sortir un nouveau titre pour promouvoir l’album, mais aussi la tournée à venir en 2014.

C’est donc le morceau « End of All Days » qui vient d’être envoyé aux radios pour continuer l'exploitation du quatrième opus de la formation de Jared Leto. En parallèle, le groupe a récemment annoncé une tournée française de trois dates en février 2014 : le 14 à Lyon, le 15 à Lille et le 17 au Zénith de Paris.

 
Virginradio
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/chrystelled
Pitchouill
Biologeek GAZELLE de SHANNON
avatar

Féminin Messages : 13082
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 27
Localisation : Allemagne

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Ven 4 Oct 2013 - 17:46

Je comprends pas la stratégie des sorties de singles avec cet album... Réflechi J'étais déjà perdue avec TIW mais là on atteint de sommets de pataugeage...

Up in the air, avec un clip et partout dans le monde comme premier single, OK, je suis.
Mais après il y a eu un clip pour Do or die qui en fait n'est pas sorti en single.
City of Angels est sorti comme single aux USA mais le clip est encore en préparation.
Et maintenant nous on a End of all days comme second single et pas city of angels...

Si quelqu'un y pige quelque chose... Rire1
Revenir en haut Aller en bas
LNfromMars
Queen of the PQ du Puy du Ouf
avatar

Féminin Messages : 5587
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 38
Localisation : wild wild west
Humeur : Make it happen!

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Ven 4 Oct 2013 - 20:41

ça et le fait que seulement 15.000 albums vendus: Cheuqué 
Et bah mon cochon, ça pique un peu ça!
Revenir en haut Aller en bas
audrey
Chroniqueuse en Chef de l'info Phoenixienne
avatar

Féminin Messages : 7154
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 35
Localisation : Là où le vent me porte

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Ven 4 Oct 2013 - 20:45

C'est bien la preuve qu'on n'est pas les seuls râleurs pas contents de cet album...  
Comment ils font pour remplir les salles du coup ? Avec les VIPs ou juste les irréductibles comme nous qui espérons toujours quelque part un moment un peu magique ST voire un peu d'ABL ? Réflechi 
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/AudreyM_B
Pitchouill
Biologeek GAZELLE de SHANNON
avatar

Féminin Messages : 13082
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 27
Localisation : Allemagne

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Ven 4 Oct 2013 - 21:15

Déjà j'aimerais bien savoir combien d'entre nous à acheter l'album, et ce en combien de versions différentes...Parce que TIW, on a tous ici plusieurs versions et perso j'ai été l'acheter dès le premier jour et je suis pas la seule dans ce cas là.
Revenir en haut Aller en bas
LNfromMars
Queen of the PQ du Puy du Ouf
avatar

Féminin Messages : 5587
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 38
Localisation : wild wild west
Humeur : Make it happen!

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Ven 4 Oct 2013 - 21:27

Perso, je l'ai acheté avec un certain délai et je ne cherche pas à avoir les différentes versions ce coup-ci.boude 
Y a guère que le vinyl qui me fait de l'oeil, et les singles si ça passe à pas cher!Oops 
Revenir en haut Aller en bas
Chrys
Médaille d'Or du Quizz Marsien 2011
avatar

Féminin Messages : 4121
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 45
Localisation : Toujours ailleurs

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Ven 4 Oct 2013 - 22:02

15 000 ça m'a surprise quand j'ai vu ça, sans connaitre les chiffres pour les autres albums, je pensais que celui-ci se vendrait plus.
C'est vrai, on a jamais autant entendu parler d'eux en France, l'album passe à la radio, il est facile et grand public... Réflechi 

Tant mieux pour nous, la facilité, ça paie pas, Jaja, tu peux revenir à de la vraie musique Rock

J'ai acheté le cd et le vinyl.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/chrystelled
Aphrodite

avatar

Féminin Messages : 5557
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 41
Localisation : Chuis la Nymphe invisible du Phoenix! Chuis là mais on ne me voit pas! Mouhaha
Humeur : Toujours un flingue à la main... Beware of what you're doing!

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Sam 5 Oct 2013 - 0:12

LNfromMars a écrit:
ça et le fait que seulement 15.000 albums vendus: Cheuqué 
Et bah mon cochon, ça pique un peu ça!
Oui la j'avoue que je ne m'attendais pas à si peu 
J'ai pensé naïvement qu'ils avaient au moins atteint les 55 000 ventes... Voir plus Rolleyes 

Donc point positif : On sera moins nombreux dans les salles de concert, ce qui fait qu'on aura de la place pour danser  

C'est mon coté optimiste du jour, ça m'arrive de temps en temps Caché ! Rire1 

Perso j'ai qu'un exemplaire de l'album (la version double CD), peut-être que je prendrai aussi le vinyl ^^



Merci pour l'article Chrys Fleurs
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jaredheart.com/
Elo

avatar

Féminin Messages : 1809
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 37
Localisation : Châlons en champagne
Humeur : Toujours bonne

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Sam 5 Oct 2013 - 7:39

Chrys a écrit:
15 000 ça m'a surprise quand j'ai vu ça, sans connaitre les chiffres pour les autres albums, je pensais que celui-ci se vendrait plus.
C'est vrai, on a jamais autant entendu parler d'eux en France, l'album passe à la radio, il est facile et grand public... Réflechi 

Tant mieux pour nous, la facilité, ça paie pas, Jaja, tu peux revenir à de la vraie musique Rock
Rock 

Ouais c'est curieux Gne2 Réflechi J'aurai pensé plus aussi. Mais contrairement à ce que nous, on croit. Ils ne sont pas si connus que ça Lala Ou alors c'est la preuve que ceux qui viennent au concert n'achètent pas forcément les albums Rire1 et vicé versa.

Bref c'est pas encore cette fois qu'on remplira le stade de france Rire1 (quand je pense que One direction vont le faire, moi ça me Chouine )

Aphrodite a écrit:


Donc point positif : On sera moins nombreux dans les salles de concert, ce qui fait qu'on aura de la place pour danser   
tu rêves ma pauvre, on a jamais été aussi nombreux en salle Rolleyes Lala So I run
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20356
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 43
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Sam 5 Oct 2013 - 8:48

15 000 je trouve effectivement ça peu, mais en même temps on sait que le marché du disque est en crise, c'est pas une nouveauté Chouine 

Ce qui est étrange c'est le coté single... On ne peut pas dire que ça marche vraiment... Pour les radios etc,ok... Mais question vente Réflechi 

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Aphrodite

avatar

Féminin Messages : 5557
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 41
Localisation : Chuis la Nymphe invisible du Phoenix! Chuis là mais on ne me voit pas! Mouhaha
Humeur : Toujours un flingue à la main... Beware of what you're doing!

MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   Dim 6 Oct 2013 - 16:04

Elo a écrit:

Aphrodite a écrit:


Donc point positif : On sera moins nombreux dans les salles de concert, ce qui fait qu'on aura de la place pour danser   
tu rêves ma pauvre, on a jamais été aussi nombreux en salle Rolleyes Lala So I run
Dis donc toua !!! T'as fini de pourrir mon groove Rolleyes 




Maryarmy a écrit:
Ce qui est étrange c'est le coté single... On ne peut pas dire que ça marche vraiment... Pour les radios etc,ok... Mais question vente  
J'ai été très étonnée par le nombre de ventes... 
Coté single, j'ai jamais entendu ne serait ce que UITA sur les ondes et pourtant c'est le style de musique qui fonctionne bien en ce moment Rolleyes 
Enfin je crois Gne2  pour ce que j'écoute la radio moi Caché !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jaredheart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS
» Chronik Love Lust Faith + Dreams @ rockyourlife.f
» DVD bonus de LOVE LUST FAITH + DREAMS
» Love Lust Faith + Dreams / le Merch
» Quatrième album Love Lust Faith+ Dreams [Impressions]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PHOENIX - 30 SECONDS TO MARS  :: ATHENAEUM :: LA MUSIQUE DE 30 SECONDS TO MARS :: LOVE LUST FAITH + DREAMS-
Sauter vers: