PHOENIX - 30 SECONDS TO MARS

FORUM FRANCAIS DE 30 SECONDS TO MARS
 
FAQAccueilCalendrierRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 How Did 30 Seconds To Mars Pull Off Ambitious 'Hurricane' Video?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'


Féminin Messages : 20328
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 42
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: How Did 30 Seconds To Mars Pull Off Ambitious 'Hurricane' Video?   Mar 30 Nov 2010 - 16:28

Citation :
How Did 30 Seconds To Mars Pull Off Ambitious 'Hurricane' Video?
Jared Leto labored day and night to finish eventual 13-minute-plus short film.

By James Montgomery (@positivnegativ)

In early November, following his band's performance of "Hurricane" with Kanye West at the 2010 MTV Europe Music Awards and months of adjective-filled hyperbole about the single's accompanying video, Jared Leto finally unveiled 30 Seconds to Mars' "Hurricane" clip on Monday (November 29). OK, "short film." The singer decided to provide the sneak peek during an impromptu (though well-catered) screening for a handful of folks — including MTV News — in his bedroom at the ME Hotel in Madrid.

It was very late at night (or very early in the morning, depending on how you choose to look at these sort of things), and Leto was extremely clear about the fact that this was still "a very rough cut" of the video, playing the thing on a MacBook Pro and pausing every few frames to explain where a CG effect would be inserted or how the sound design would be shaped. But despite those facts (or, maybe, because of them), everyone left that bedroom thinking the exact same thing: "How the heck is Jared going to pull this off?"

You couldn't blame them, because just weeks later, the final, 13-minute version debuted on MTV.com, and it did, indeed, contain a number of impressive CGI effects of the type you might see in a Hollywood superhero summer movie, not to mention enough NC-17-rated material to make "Eyes Wide Shut" look like "Love & Other Drugs" by comparison.

At the time, not only was "Hurricane" clocking in at around 20 minutes, it was sort of insane, too: a nightmarish rumination on sex and violence and secret fetishes that not only featured plenty of fight scenes (and nudity), but didn't shy away from politically loaded imagery. Among the ones that made the cut was one in which a rabbi, priest and imam are seen tossing their holy prayer books onto a blazing pyre in a dank alley and another in which Leto battled a leather-masked foe in a courtyard littered with American-flag-draped coffins. (Spoiler alert, someone you know ends up in one of those coffins.)

Part snuff film, part BBC World report, it was, in short, filled with the kind of stuff that makes censors cringe, in an era where that's increasingly difficult to do. Following some cuts, the finished product contains a number of scenes seemingly too-hot-to-handle, which are dispatched with a big black "censored" bar. Though given the copious nudity, S&M play, barely there fetish gear and one quick-cut image of a woman spitting into another's mouth, you kind of have to wonder what was so deviant that it couldn't make the cut among all these dark fantasies?

Add in the fact that Leto was attempting to weave three separate narratives -- the members of 30STM each battling their personal demons and unlocking secret fantasies — in between all that sex and blood and book-burning, and you have the makings of a major undertaking. Considering that, according to his label, the video was due to premiere at the end of the month, Leto was then cutting the thing full-time, in the midst of a world tour, with the help of a team of editors that traveled with him everywhere he went.

It seemed that, in just about every conceivable manner, "Hurricane" was a monster, an ode to not only Leto's ego, but his unyielding ambition and utterly unmatched enthusiasm, which, in theory, made it not unlike everything he's ever attempted with 30 Seconds to Mars. But everyone who saw it that night in Madrid knew differently. "Hurricane" may very well have been Leto going too far, pushing too hard. It seemed practically destined to remain forever unfinished.

But, like the song's guest rapper West, Leto is a hard man to deter, and he clearly got his way, delivering a 13-minute mind-bender that involves secret keys that unlock dark fears, treachery, seduction, submission, an unexplained cockroach cameo, a silver sexual aid on a platter and enough creepy masks to make Slipknot shudder.

Somehow, by Monday, Leto had wrangled all those dark thoughts and visions into one dizzying whole and brought "Hurricane" home for its premiere. It would have been hard to find many people in the room that night who would have put money on "Hurricane" coming ashore in such record time. Well, except Leto. He knew.

SOURCE

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
GirlOfMars
Degaine la trad' plus vite que son ombre


Féminin Messages : 2573
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 36
Localisation : Feet on Earth, Head on Mars
Humeur : Veux se barrer à Westeros pour vivre à Winterfell !

MessageSujet: Re: How Did 30 Seconds To Mars Pull Off Ambitious 'Hurricane' Video?   Ven 3 Déc 2010 - 21:31

The trad'.

Citation :
Comment 30 Seconds To Mars retire l'ambitieux clip 'Hurricane' ?
Jared Leto a travaillé jour et nuit afin de finir le court métrage événement de 13 minutes.

Par James Montgomery (@positivnegativ)

Début Novembre, suite au spectacle du groupe pour "Hurricane" avec Kanye West au 2010 MTV Europe Music Awards et des mois d'hyperbole d'adjectifs à propos du clip dudit single, Jared Leto a finalement révélé le clip "Hurricane" des 30 Seconds to Mars' ce Lundi (29 Novembre). OK, "un court métrage". Le chanteur a décidé de fournir un trailer pendant une scène impromptue (ceci dit bien fournie) pour une poignée de personnes — y compris MTV News — dans sa chambre du ME Hotel à Madrid.

C'était tard le soir (ou très tôt le matin, tout dépend de votre vision des choses), et Jared était extrêmement clair sur le fait que c'était encore "une version brute" du clip, en le diffusant sur le MacBook Pro et en faisant pause tout les quelques clichés pour expliquer où un effet CG était inséré ou comment le design du son serait façonné. Mais en dépit de ces faits (ou, peut-être, à cause d'eux), tout le monde a quitté la chambre en pensant exactement la même chose : "Comment Jared va t-il faire ça ?"

Vous ne pouvez pas les blâmer parce quelques semaines après, la version finale de 13 minutes fit ses débuts sur MTV.com, et il contenait, en effet, un certain nombre impressionnants d'effets CGI du genre que vous verrez dans un film estival de super héros d'Hollywood, sans mentionner qu'il y avait assez de matière NC-17 (interdit au moins de 17 ans) pour faire ressembler "Eyes Wide Shut" à "Love & Other Drugs" pour comparer.

A ce moment là, non seulement "Hurricane" durait presque 20 minutes, c'était aussi presque fou : une rumination cauchemardesque de sexe et de violence, et de fétichismes secret qui, non seulement met en scène des scènes de combat (et de nudité), mais ça n'était pas pour le moins timide quant à l'imagerie politiquement chargée. Parmi celles qui ont été coupées, il y avait celle avec un rabbin, un prêtre et un imam jetant leur livre sacré dans un bûcher éclatant dans une allée froide et humide et une autre où Jared se bat contre un ennemi portant un masque de cuir dans un cour remplie de cercueils drapés par des drapeaux américains. (Alerte Spoiler, quelqu'un que vous connaissez finit dans l'un d'eux.)

Mi horreur, mi documentaire de la BBC World, c'était, en résumé rempli du genre de trucs qui font grincer les responsables de censure dans une ère où il est difficile de le faire. Suite à des scènes coupées, le produit fini contient un certain nombre de scènes trop chaudes à gérer, qui sont expédiées avec une grande barre noir avec écrit dessus "censuré". En dépit de la nudité copieuse, du jeu SM, des tenues fétichistes et une rapide scène d'une femme crachant dans la bouche d'une autre, vous vous demandez ce qui était si déviant pour que ça puisse être coupé de ces scènes de fantasme sombre ?

A cela s'ajoute le fait que Jared tentait de tisser 3 narrateurs séparés -- les membres de 30STM, chacun se battant contre leurs propres démons et révélant les fantasmes secret — parmi tout ce sexe, ce sang et le brûlage de livre, vous avez les makings of d'une entreprise énorme. En considérant ça, selon sa maison de disque, la clip était prévu pour la fin du mois, Jared était en train d'éditer la chose à temps pleins, en plein milieu de la tournée mondiale, avec l'aide d'une équipe d'éditeurs qui voyagent avec lui partout où il va.

Il semble que, d'une manière des plus concevables, "Hurricane" était un monstre, une ode à non seulement l'égo de Jared, mais aussi à sa tenace ambition et enthousiasme complètement incomparable, qui, en théorie, est différente de toute ce qu'il a fait jusqu'à présent avec 30 Seconds to Mars. Mais toute personne l'ayant vue cette nuit à Madrid pense différemment. "Hurricane" est peut-être un Jared qui est allé trop loin, poussant trop fort. Il semble presque être destiné à rester indéfiniment inachevé.

Mais, comme l'invité rappeur de la chanson West, Jared est un homme difficile à dissuader, et il fait clairement comme il veut, livrant un briseur d'esprit de 13 minutes qui intègre des clés secrètes pour libérer les sombres peurs, la tricherie, la séduction, la soumission, un caméo de cafard inexplicable, une aide sexuelle sur un plateau d'argent (pas sure de la trad) et assez de masques flippants pour faire trembler Slipknot.

D'une certaine manière, le lundi, Jared a bataillé avec toutes ces sombres pensées et visions en un ensemble vertigineux et a ramené "Hurricane" à la maison pour sa première. Il aurait été difficile de trouver des gens dans cette chambre, cette nuit, qui auraient parié que "Hurricane" débarquerait en un temps record. Enfin, sauf Jared. Il le savait.

Revenir en haut Aller en bas
 
How Did 30 Seconds To Mars Pull Off Ambitious 'Hurricane' Video?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 30 Seconds to mars: Un nouveau clip complètement dément! [Diverses sources]
» 30 Seconds To Mars est désormais sur PING
» Les Origines de 30 Seconds To Mars
» Quel sera le prochain single de 30 Seconds To Mars ?
» Les critiques pas sympas sur 30 Seconds To Mars!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PHOENIX - 30 SECONDS TO MARS  :: ATHENAEUM :: COUPURES DE PRESSE :: INTERNET-
Sauter vers: